Pélardon

Pélardon, AOP, 85-125g, palet, à la pièce

Le Pélardon est de forme cylindrique, à bords arrondis, d’environ 60 mm de diamètre et 25 mm de haut. Après 11 jours d’affinage, son poids avoisine 60g. La croûte est fine, de couleur crème, avec éventuellement des moisissures superficielles bleues ou blanches. La pâte est blanche, homogène, de texture lisse à la coupe. Dégusté jeune, il se caractérise par une texture fondante à crémeuse, un goût de chèvre léger, des arômes de foin séché, de miel, de noisette. Plus âgé, il gagne en caractère avec une texture ferme à cassante, une croûte plus sombre, des arômes bien affirmés et une belle persistance en bouche.

3,24 €

(0 commentaire) - Donner votre avis
Force De doux, à peu prononcée
Ingrédients Lait cru de chèvre, ferments lactiques, sel
Taux de matière grasse Matière grasse non précisée
Conservation 4°C à 6°C
Lait Chèvre
Type de pâte Pâte lactique à crôute fleurie
Texture Molle et Fondante
Température de consommation 18°C - En dehors du réfrigérateur la veille - A température idéal autour de 16 à 18°C, voire 20°C
Région Languedoc-Roussillon
Allergènes et autre précisions Le pélardon ne peut prétendre à l’appellation qu’après une durée d'affinage minimale de 11 jours à compter de l’emprésurage.

Produit : "Pélardon"


pelardon-hetfStatut FR AOC - Appellation d'origine contrôlée
Statut CE AOP - Appellation d'origine protégée
Appellation Pélardon
Dénomination Pélardon

Géographie de production


L’appellation s’étend sur 500 communes (dont 39 parties de communes) de l’Aude, du Gard, de l’Hérault, de la Lozère et du Tarn. Elle comprend : - au nord : les vallées cévennoles de la bordure des Causses jusqu’aux plaines viticoles, - à l’est et au centre : les massifs de garrigue du Gard et de l’Hérault, - vers l’ouest : les hautes vallées de la Lergue, de l’Orb, du Jaur et le versant sud de la Montagne Noire en climat méditerranéen,  - au sud : le cœur des hautes Corbières jusqu’au Grau de Maury.

Description du milieu


Le climat est de type méditerranéen avec des températures moyennes assez élevées et surtout des précipitations importantes groupées sur le Printemps et l’Automne avec une sécheresse estivale marquée. L’aire délimitée correspond aux zones traditionnelles de parcours des troupeaux. La végétation naturelle se compose de chêne vert, chêne blanc et châtaignier accompagnés de leurs cortèges floristiques. Ces formations, pâturées, constituent une ressource alimentaire et offrent des ombrages en Eté. Du fait du relief, l’élevage extensif est souvent la seule forme d’agriculture praticable.

Historique


Les origines du Pélardon sont anciennes, puisque Pline le naturaliste décrit déjà le "Péraldou", dont le nom dériverait de "pèbre" (poivre) de par le goût piquant du fromage. Mentionné régulièrement à travers les siècles (Boissier de Sauvages en 1756, F. Mistral, Dictionnaire des Arts et Métiers…), il connaît un regain de popularité à partir des années 1970 lorsque de nouveaux producteurs, souvent d’origine citadine, vont développer et dynamiser la production. Réunis en Syndicat, ils s’orientent vers l’AOC à partir de 1990. La demande reçoit un avis favorable en 1995, l’aire de production est délimitée de 1996 à 1998 et le décret de reconnaissance en AOC paraît en août 2000.

Pas de commentaire pour le moment. Connectez-vous pour laisser un commentaire.


Connexion

Donner votre avis

Pélardon
Pélardon

Pélardon, AOP, 85-125g, palet, à la pièce

Vous aimerez Aussi